Le retour du Bocuse d’Or

La 14è édition du Bocuse d’Or s’est déroulé dans la capitale de la gastronomie, à Lyon. Organisé tous les deux ans, cette compétition est la plus prestigieuse pour les cuisiniers.

Ce titre, inventé par M Bocuse dans les années 80, est une compétition aussi rude que chez les sportifs. Après des éliminatoires qui mettent aux prises 60 pays en Europe, Amérique latine et Asie, 24 équipes finalistes se retrouvent sur la scène lyonnaise. Devant près de 2 000 personnes, ces athlètes des four neaux s’affrontent, répartis dans douze cuisines de 18 m2 où ils ont 5 h 35 pour sublimer; cette année, le turbot et le homard était à l’honneur pour le poisson, et le boeuf représentait la viande.

La France était représentait par Thibaut Ruggeri, chef adjoint de la création salée » de la maison Lenôtre, avec l’aide de commis, Julie Lhumeau, la seule femme du concours. france_assiette_poisson

Le pâtissier et traiteur Lenôtre, qui aidaient Thibaut depuis Septembre, se sont inspirés par Versailles et ses fameux jardins à la française.

Pour la présentation du plat de viande, le chef avait choisi de le dresser sur un plateau doré à l’or fin, où les volumes, dessins et symétries des jardins du Roi Soleil ont permit au filet de bœuf d’être mis en valeur; le turbot, à tant qu’àfrance_plat_viande_001 lui, fait succomber toutes les papilles.

 

 

Après une longue concertation des 24 jurés, la médaille d’or a été attribué au français, ainsi qu’à son commis. Le Bocuse d’or revient à la France,  resté à l’étranger depuis 2007.

Félicitation à Thibaut Ruggieri et à toute son équipe d’avoir remporté ce prestigieux titre. Nous les retrouverons dans 15 jours, à Bruxelles, pour le Bocuse d’Or Europe.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>